La douleur et l’hypnose

 

Définition de l’OMS : « La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable, liée à une lésion tissulaire réelle ou décrite comme telle. »

Une sensation douloureuse est aussi un signal d’alarme que nous envoie notre corps pour nous avertir que quelque chose ne va pas et il est important, avant d’agir sur la sensation désagréable, d’entendre le message qu’elle transporte.

Ceci étant dit ; quand on a mal, qu’est-ce qui se passe réellement et comment l’hypnose peut nous aider ?

Alors voici tout d’abord une étude mené par Stuart Derbyshire et son équipe en 2004. Ils ont utilisé une suggestion hypnotique d’hyperalgésie (de douleur) et visualisé l’activité cérébrale grâce à l’IRMf (imagerie par résonance magnétique fonctionnelle)

Expérience :

 Les participants étaient présélectionnés pour leur capacité à halluciner une sensation de douleur. Ils étaient répartis en trois groupes :

Deux groupes attendaient qu'une sonde thermique délivre une température douloureuse sur leur main. Cependant seul un des deux groupes (en rouge) recevait une température douloureuse, l’autre (en bleu) avait une suggestion hypnotique de douleur or les participants de ces deux groupes rapportaient avoir une sensation douloureuse, ce que confirment les images presque identiques (rouge et bleu). Quant au troisième groupe (en vert), il devait simplement imaginer la sensation douloureuse et ne ressentaient pas grand-chose (confirmé par les images en vert).

 

 

 

 

 

 

 

 

Activations de la douleur rapportées par Derbyshire (2004) en réponse

à un stimulus douloureux (rouge), induit par hypnose (bleu) ou imaginé (vert).

De cette étude, on peut supposer que s’il est possible d’induire une sensation douloureuse avec une suggestion hypnotique, il est aussi possible de diminuer voir de supprimer cette sensation de la même façon.

Mais alors comment on fait ?

IMPORTANT: avant toute action, s’assurer qu’on a écouté le message que la sensation douloureuse transporte et que le nécessaire est fait au niveau médical par un médecin ou un professionnel de santé.

En hypnose, on peut gérer cette sensation de différentes façons, en fonction de chacun, de la douleur, de la situation mais aussi de l’émotion liée (tristesse, peur, colère, sentiment d’injustice…) dont il faut aussi tenir compte.

En voici les principales :

1/Dissocier la sensation :

Il s’agit de s’évader, de se focaliser sur autre chose que la douleur, pour s’en dissocier, s’en déconnecter. Pour cela on va porter particulièrement son attention sur ce qu’on voit et entend et on se projette dans un endroit sécurisant et agréable.

2/Enfiler un gant magique :

Très efficace pour les enfants dans certaines situations (chez le dentiste ou pour une prise de sang) mais aussi pour les adultes ! Elle consiste à enfiler des gants « imaginaires » en couches successives pour éloigner de plus en plus la sensation. A chaque nouveau gant rajouté, la sensation douloureuse est plus faible. Il est alors possible de transférer cette sensation d’anesthésie à l’endroit qu’on veut, en le touchant avec le gant investi d’un pouvoir anesthésiant.

3/Changer ses perceptions :

Il s’agit là de visualiser la sensation douloureuse, la décrire précisément : sa forme, sa taille, sa couleur, sa texture en la tenant entre ses mains ou la mettant en face de soi. Il suffit ensuite de changer les paramètres, diminuer sa taille et son poids, modifier la couleur pour la remplacer par une couleur que l’on aime …

Ou utiliser une métaphore, surtout si la souffrance à une origine émotionnelle : à quoi elle fait penser ? Un objet, un personnage, un animal ?

Après avoir demandé à cet objet, personne ou animal s’il/elle a une fonction, une utilité de manière à trouver avec lui ou elle, comment lui permettre de continuer à remplir sa fonction mais de façon plus confortable, plus écologique. Il suffit d’aller chercher le moyen d’éteindre ce feu qui brûle, de desserrer cet étau, d’endormir le hérisson etc…  .

Toutes ces techniques peuvent-être utilisées en auto-hypnose ou en séance d’hypnose accompagnée, pour rendre la vie plus confortable lorsqu’on souffre !

Le Rouret, Alpes Maritimes      /

  M-Christine PALLOTTA , 23 ch du Clos d'Agasse, Le ROURET, FRANCE - Siret : 522 436 435 00047

Hébergeur du site:  wix, Boîte Postale N° : 40190, San Francisco, CA 94140, Etats-Unis

Hypnose Ericksonienne, Alpes Maritimes, Le Rouret, hypnothérapeute arrêt du tabac, stress, confiance en soi.

Hypnose Ericksonienne

  • Facebook Social Icon